Des péages sur les parking des grandes enseignes

0
24

BIENTÔT DES PÉAGES AUX ENTRÉES DES GRANDES ENSEIGNES

Le sujet du stationnement et les différentes politiques et hausses des tarifs mises en place par les municipalités sont au cœur du débat sur le dynamisme des centres-villes et la pérennité des commerces de proximité.

Depuis le 1er janvier, les villes sont libres de fixer le montant de l’amende pour non-paiement du stationnement. Il s’agit désormais d’un «forfait post-stationnement».

La plupart des commerçants jugent que cela ne va pas dans l’intérêt du commerce puisque le chaland ne prendra plus le risque de faire ses achats et donc de consommer dans les centres villes ce qui à moyen terme risque d’engendrer des fermetures et de de rendre ainsi les centres villes fantômes.

En effet, beaucoup se demandent si leurs clients ne prendraient pas dorénavant la direction des hypermarchés en périphérie des villes là où le stationnement est gratuit.

Les associations se mobilisent

Plusieurs associations de commerçants se mobilisent contre des tarifs jugés trop chers, et veulent passer à l’action.

Ce sont quelques dizaines d’associations qui ont contacté WAPI-TPE la plateforme de services qui donne des avantages pour Toutes les Petites Entreprises pour les aider à se faire entendre

Bien que l’association WAPI n’ait pas cette vocation de défense les commerçants, elle a été émue par le discours de ces membres et a décidé de les accompagner dans leur mouvement en créant un collectif uni pour le commerce de proximité.

Une revendication

La principale revendication est :puisque nous taxons les centres villes pourquoi ne pas mettre des horodateurs sur les parkings des grandes surfaces.

9 commerçants représentatifs du collectif accompagnés de 14 élus de grandes villes ont été reçus à l’Élysée par Monsieur Fabien de la Sole et Madame Sylviane Colin,secrétaire du commerce et de l’artisanat pour débattre de ce sujet

Madame la secrétaire d’état après avoir longuement écouté les doléances des représentants a expliqué que ce n’était pas possible de mettre un stationnement payant sur les parkings puisqu’ils étaient sur un domaine privé

« Les grandes enseignes sont propriétaires des parkings seul le code de la sécurité routière est de droit »

Une petite phrase et tout s’éclaircit

C’est alors que Monsieur Robert Merlan, porte parole du collectif a alors lancé sans autre concertation une petite phrase qui va faire bouger les choses :

« Et bien si l’on ne peut mettre d’horodateurs sur les parkings des grandes surfaces, installons des péages à leurs entrées ».

Les élus présents se sont alors tournés vers les 2 représentants de l’Élysée pour leur demander si cela était possible, et la réponse a été claire : en tant qu’élus de grandes villes vous êtes libres de faire ce que vous souhaitez, à conditions bien sûr que vous procédiez par arrêté municipal.

Bientôt 3 villes au banc d’essai

#Monteton (Lot-et-Garonne) installera dès le 1 juin prochain un péage à l’entrée de l’hypermarché suivi de près par les villes de #Simplé (Mayenne) et de #Vatan (Indre)

Les Grandes enseignent ripostent

Surpris par cette décision inattendue, la réponse est encore plus incroyable.

Suivez le lien pour tout savoir ICI

Article rédigé par l’équipe WAPI-TPE

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Résoudre : *
26 − 4 =